EXPOSITIONS

Lumières en Morvan

 

Du vendredi 6 au samedi 21 octobre 2017, la salle du conseil municipal a ouvert ses portes pour dévoiler une superbe exposition intitulée   « Lumières en Morvan », inscrite au programme du Mois de la Photo en Nièvre.

Les nombreux spectateurs qui se sont déplacés pour la découvrir ont pu admirer de magnifiques images du Haut Morvan sous des lumières tamisées et colorées, saisies pour la plupart au petit matin ou dans des ambiances vespérales, en toutes saisons et dans une grande recherche d’harmonie.

Tradition oblige, les quatre classes élémentaires et celle de moyens-grands chez les maternelles ont été chaleureusement accueillies par le photographe Toine du Morvan. Après l’habituelle visite guidée de circonstance, au cours de laquelle les élèves ont eu tout loisir de questionner l’artiste et de partager leurs impressions, la projection d’un montage vidéo attendait les enfants dans l’actuelle salle Berthe Fouchère. Ce diaporama sonorisé a permis aux visiteurs d’un jour d’entrer encore plus avant dans l’univers contemplatif de Toine, d’entrevoir la faune et la flore spécifiques du Haut Morvan et de partager de nombreuses autres photographies plus poétiques les unes que les autres.

                               

Harmonie Latine

Du vendredi 18 au dimanche 27 novembre 2016, la grande salle du Conseil Municipal accueillait les œuvres du plasticien guérignois Raymond HARDY, pastelliste autodidacte de talent.

L'exposition "Harmonie Latine" avait pour thème le tango argentin, cette danse à l'esprit baroque qui s'offre des détours malicieux et délicieux. Pour en saisir l'essence, Raymond Hardy nous a offert des images sensuelles de danseurs argentins, des clairs-obscurs subtils filtrant les chaudes lumières et les ambiances. Mais le voyage au pays du tango n'aurait pas été complet sans les musiciens rythmant les pas saccadés et les savoureux personnages accoudés au bar de l'arrière-salle.

En déclinant son triptyque danseurs, musiciens, spectateurs, Raymond Hardy a réussi à nous dévoiler le secret du tango en saisissant cet instant d’improvisation qui se produit entre un pas et l'autre ; l'artiste a surtout réussi l'exploit de rendre possible l'impossible, faire danser le silence en couleurs savamment mêlées...

Les scolaires n'ont pas été oubliés puisque l'artiste a reçu les quatre classes primaires du groupe "Pierre Malardier" afin de faire partager aux enfants sa passion du pastel.