Expositions

Sauvageons, Sauvageonnes

Du samedi 05 au dimanche 27 octobre 2019, la salle du Conseil Municipal a accueilli Cathy PUZENAT qui a rendu hommage à la nature en nous présentant son exposition "Sauvageons, Sauvageonnes".

Photographe amateur et membre de l'Agora Club de Pouilly-sur-Loire, Cathy PUZENAT s'est toujours intéressée à la nature et à ses habitants. Mais son horizon s'est étendu aux papillons après l'achat d'un livre qui lui a donné envie de les connaître mieux et, surtout, d'apprendre à les reconnaître.

Devenue lépidoptériste, elle arpente patiemment son environnement, tôt le matin ou, le plus souvent, tard le soir. Armé de ses appareils photos, elle guette ses petits amis, endormis ou pas, pour les fixer à jamais, tout en obtenant des effets d'une grande beauté poétique.

De nombreux papillons et plantes étaient ainsi exposés pour le plus grand plaisir des yeux. Un travail que les écoliers Urzycois ont eu l'occasion d'apprécier, invités à visionner de nombreuses productions de cette passionnée.

 

Mémoires de pierre

Dans le cadre du centenaire de la fin de la Grande Guerre, du vendredi 02 au dimanche 11 novembre, la salle du conseil municipal a ouvert ses portes pour dévoiler une superbe exposition intitulée "Mémoires de pierre".

Conçu par Gilles DEVIENNE, adjoint à l'environnement et passionné d'histoire locale, cette exposition est le fruit d'un travail de recherche d'une année, dans diverses archives, sur l'existence et la mort des quarante poilus dont les noms figurent sur les deux monuments de notre commune.

En quinze panneaux, admirablement mis en page et illustrés par madame DEVIENNE, l'anonymat est levé sur ces soldats courageux, jeunes pour la plupart, ayant connu l'enfer des tranchées et des combats du meurtrier conflit de 1914 à 1918. En effet, on ne peut que s'insurger devant l'histoire des frères NIANT, Jean et Charles, tués à un jour d'intervalle au même endroit... ou celle de la fratrie POMMIER avec le décès de Camille et Victor-Charles qui provoqueront le retrait du front du troisième garçon de la famille qui heureusement, survécut à cette guerre.

Par ailleurs, notons qu'un panneau était consacré à l'histoire des deux monuments aux Morts de notre commune. Tandis que le plus ancien, au cimetière, n'est qu'un obélisque à quatre pans sur lequel ne figurent que des noms, celui de la place de l'Église est beaucoup plus martial. Surmonté d'un buste de femme casquée, allégorie d'une France guerrière et couverte de lauriers, plus bas un coq gaulois piétine un casque prussien avec une épitaphe sans équivoque "À la France victorieuse, honneur et gloire".

Tradition oblige, la classe élémentaire de CM1-CM2 a été chaleureusement accueillie par Gilles DEVIENNE. Après l'habituelle visite guidée de circonstance, au cours de laquelle les élèves ont eu tout loisir de poser des questions et de partager leurs impressions, ils se sont tout naturellement intéressés à la grande table, savamment décorée par Martine DEVIENNE et couverte d'objets d"époque (armes, casques, obus, carnets intimes, etc...)obligeamment prêtés par des collectionneurs mais également par des particuliers ravis d'apporter leur pierre à l'édifice. De nombreux livres, journaux d'époque, apportaient également leur éclairage à ce conflit.

Saluons encore la forte fréquentation du public (280 personnes au total), aussi nombreux le jour du vernissage que le dimanche 11 novembre lors de la visite organisée pour les anciens combattants.

Pour conclure, une exposition fort appréciée, essentielle à l'histoire locale et qui, par conséquent, mériterait sans doute de s'éterniser sous forme livresque !

 

Lumières en Morvan

Du vendredi 6 au samedi 21 octobre 2017, la salle du conseil municipal ouvrait ses portes pour dévoiler une superbe exposition intitulée   « Lumières en Morvan », inscrite au programme du Mois de la Photo en Nièvre.

Les nombreux spectateurs qui se sont déplacés pour la découvrir ont pu admirer de magnifiques images du Haut Morvan sous des lumières tamisées et colorées, saisies pour la plupart au petit matin ou dans des ambiances vespérales, en toutes saisons et dans une grande recherche d’harmonie.

Tradition oblige, les quatre classes élémentaires et celle de moyens-grands chez les maternelles ont été chaleureusement accueillies par le photographe Toine du Morvan. Après l’habituelle visite guidée de circonstance, au cours de laquelle les élèves ont eu tout loisir de questionner l’artiste et de partager leurs impressions, la projection d’un montage vidéo attendait les enfants dans l’actuelle salle Berthe Fouchère. Ce diaporama sonorisé a permis aux visiteurs d’un jour d’entrer encore plus avant dans l’univers contemplatif de Toine, d’entrevoir la faune et la flore spécifiques du Haut Morvan et de partager de nombreuses autres photographies plus poétiques les unes que les autres.

 

Harmonie Latine

Du vendredi 18 au dimanche 27 novembre 2016, la grande salle du Conseil Municipal accueillait les œuvres du plasticien guérignois Raymond HARDY, pastelliste autodidacte de talent.

L'exposition "Harmonie Latine" avait pour thème le tango argentin, cette danse à l'esprit baroque qui s'offre des détours malicieux et délicieux. Pour en saisir l'essence, Raymond Hardy nous a offert des images sensuelles de danseurs argentins, des clairs-obscurs subtils filtrant les chaudes lumières et les ambiances. Mais le voyage au pays du tango n'aurait pas été complet sans les musiciens rythmant les pas saccadés et les savoureux personnages accoudés au bar de l'arrière-salle.

En déclinant son triptyque danseurs, musiciens, spectateurs, Raymond Hardy a réussi à nous dévoiler le secret du tango en saisissant cet instant d’improvisation qui se produit entre un pas et l'autre ; l'artiste a surtout réussi l'exploit de rendre possible l'impossible, faire danser le silence en couleurs savamment mêlées...

Les scolaires n'ont pas été oubliés puisque l'artiste a reçu les quatre classes primaires du groupe "Pierre Malardier" afin de faire partager aux enfants sa passion du pastel.